vendredi 6 novembre 2009

Psychopomps : Assassin DK United


Nanard militaro-SF de série Z 2, le retour.
Même décor, mêmes accessoires, mêmes acteurs. Que voulez-vous, c'est du à petit budget, ici, on travaille en famille, on fonctionne au forfait et on rentabilise au max.
Ce coup-ci, il est question de règlements de compte entre mercenaires mutants, dans une société post-nucléaire ou il s'avère que tout le monde est mercenaire, et mutant de surcroît. Pourquoi ils se mettent sur la gueule, on s'en branle, tu t'es déjà posé des questions existentielles en matant ce genre de connerie, toi ? Tout ce qu'il faut retenir, c'est que ça bastonne, ça atomise, le mutagène coule à flot, les blondasses mercenaires mutantes ont des gros nichons multipliés par 4 et l'on se pète les neurones sur des scènes d'action à cadence épileptique, chorégraphiées sur fond d'indus post-new wave en plastique, façon Giorgio Moröder en mode Quake III Arena. Et si vous voulez mon avis, qu'est-ce qu'on se fend la poire.

2 commentaires:

gulo gulo a dit…

gelé, constipé, émoustillant ... vers le pays des pandas, on sait faire de la musique belge, aussi

Rvn a dit…

thanx Sir Moignon