mercredi 9 décembre 2009

C'est l'hiver

On se réchauffe comme on peut.


Slapshot : 16 valve hate

Slapshot, c’est pas des gentils. Voire même dans le genre vieux cons ils se posent là. Un peu le style papy qui resté québlo dans son époque, voyez ? Façon vieux râleur en bout de table pendant les repas de famille, moitié vioque sénile dont on rit en cachette, moitié patriarche qui demande qu'une occasion de montrer qu'il en a encore assez dans les bras pour vous sortir par la peau du cul. Parce que bon, il en a suffisamment chié dans sa vie l'ancêtre pour pas avoir à se laisser emmerder par des pti cons. Tout ça pour dire que les Slapshot, c’est des gars de la vieille école, des anciens combattants avec les histoires de guerre qui vont avec. Je cite : « The kids today couldn’t stand one song, in the pits we had back then. ». C'est marrant mais autant les mecs dans le milieu Hardcore ont facilement tendance à parler du bon vieux temps avec une larme au coin de l’œil, temps qu'ils n'ont souvent pas connu eux-mêmes d'ailleurs, autant les SxE de Boston là, non c’est plutôt du genre à tout casser quand ils voient ce qu’on a fait de leur scène chérie. Quelque part, si vous voulez, ils sont un peu dans le paysage Punk ce qui se rapproche le plus du True black metal. Ils sont pas beaux, ils sont hargneux, ils aiment rien, à part Morrissey et le hockey. Et encore, le hockey il faut que ça joue viril hein, pas de coup fourré. Alors après je sais pas si c'est mon âge avançant et la perspective de devenir comme eux qui me fait les apprécier, mais moi, il me parle cet album... Meilleur moment pour écouter le disque: en bagnole, coincé dans les embouteillages.

Little-Axe

2 commentaires:

gulo gulo a dit…

très punk en effet, en tous cas le Sudden Death Overtime que je viens de survoler, par la jaquette alléché : la voix on croirait limite Blinko

Little-Axe a dit…

si tu veux continuer dans leur disco, celui-ci est le plus rock'roll, et Old tyme hardcore le plus primaire/borné.