mardi 15 décembre 2009

Know your enemy


La quintessence du son cd qui donne envie de se bricoler un baladeur vinyl : plat, froid, cliquetant, la même consistance que les moteurs des motos-jouets : en plastique. Même pas de bass-boost gros bras et putassier pour esbroufer le tympan, et un volume maximal de chochotte intégrale.

Accessoirement, mon outil de travail actuel.

1 commentaire:

maxime a dit…

Celle là elle m'a fait mal... J'ai laissé mes enceintes, mes amplis, mes platines, mes vinyles en france et j'écoute mes quelques mp3 sur un ordinateur portable. Certes c'est moche, mais le destin est aussi un gros sadique, j'ai un magasin de vinyles à 30 mètres de chez moi et un disquaire chez lequel je n'ose entrer.
Bien évidement il y a trois tatoueurs dans ma rue, un magasin qui vend de l'alcool 24h par jour. Bref, je compatis à ta douleur