mercredi 16 décembre 2009

Rise and Fall : Our Circle is Vicious


- La pochette ressemble à Trap Them et à la plupart des wannabecursed de groupes de deathwishchaoscreamcrustrollbeardcore. La musique ressemble à Trap Them et à la plupart des wannabecursed de groupes de deathwishchaoscreamcrustrollbeardcore. La première écoute m'a bandé quelque peu. La seconde écoute m'a gravement bandé. Clic droit, supprimer les fichiers.
Mais, parce que deux personnes qui ne disent pas toujours de la merde en parlaient de façon plus urbaine, et que la pochette incriminée reste beaucoup plus aguicheuse que celle du dernier Foufzob, je me suis acharné, avec mon crâne dur.
Je déteste, croyez-le bien, les disques à qui il faut laisser le temps, pour qui il faut faire des efforts, qu'il faut mériter, et réussir à apprécier, gnagnagna, parle à mon cul ma tête est malade, et en tout état de cause quand on m'en veut entretenir j'accélère le pas tout pareil que lorsque je vois un étudiant scandinavaustralien à k-way et pétition. La première écoute de repêchage m'a logiquement bandé.
Puis j'ai été infecté ; piégé ; commençais à couver quelque chose de pas joli ; non pas comme un toxico par ses bas instincts, mes périodes deathw(pendant ce temps là, à Guadalajara ...)dcore, croyez-le bien, sont devenues rares, brèves et résistibles, depuis que j'ai été dépucelé de Foufzob. Non, mais par l'intangible, l'inquantifiable, ce qui se passe de pas joli sur cet album. Peut-être ce mélange instable et pas naturel de la violence carnassière de Pulling Teeth et de la positive absence de toute souplesse zygomatique de The Hope Conspiracy ; cette tragique odeur de sang qui va couler, que je ne saurais que qualifier de beneluxienne - pensez Arkangel, Enemy Ground, Amen Ra ; ce gothique de Planes Mistaken for Stars lycanthrope. Pourquoi après tout ai-je finalement trouvé les plans western moins gratinés et plastoc que de rigueur dans le style, voire subliminaux - et l'ambiance western bien réelle quant à elle et crépusculaire, mais pour le coup pas trop départ dans le couchant, plutôt arrivée crocs baveux au saloon à la tombée du soir pour règlement de comptes avec horrible sauvagerie ?
Je ne sais pas de trop, Sir, mais, Sir, sauf votre respect, ce disque est du poison, Sir.
- Merci, soldat ; repos. Pas d'autres questions, votre Honneur.

2 commentaires:

Crown_Me a dit…

It grows ici aussi en fait, plus que ce que je le pensais même si toujours chagriné par la voix.

gulo gulo a dit…

la voix ?? putain, c'était mon seul poin d'accrochage au début - ça et le riff emonoisy d'In Circles