mercredi 23 décembre 2009

Skinny Puppy : Mind, the Perpetual Intercourse


Ce qui va suivre ne m'a pas genre frappé fraîchement comme une illumination fantaisiste, ce qui va suivre est l'impression que j'ai toujours eue depuis la première fois et qui a fait que j'ai mis bien du temps à réécouter le disque.
Le plus immonde d'une discographie affreuse ; le plus souffreteux et cauchemardesque - oh, je vous vois venir : pas du cauchemar fornication du lover Too Dark Park, tout venin, crocs et velours ; pas du cauchemar orgastique de l'auto-érotique Last Rights, lysergique de limpidité, tout mutation, révélation, dissolution. Ici, dépenaillé, triste, cave. Aucune transcendance, aucune métaphore, ici. De l'electro-funk crayeux, tout raidi, heurté, qui bégaye, s'auto-bouscule, s'écorche, hagard, et n'en finit pas d'attendre le soulagement d'une inconscience qui ne vient pas, dans cette surdose qui n'en finit pas de se confirmer, et avec elle la présence d'au moins une coupe d'enculé dans le produit. Les contractions, les congestions, les obstructions diverses, les crampatures qui bouffent les muscles et la fibre ... Un electro-funk glapissant qui pétrit les nerfs avec des pattes de chat, coussins et griffes, qui vagit le crépi dans ses poumons, qui erre trébuchant dans la nuit de la cyberpole tentaculaire, guetté par la crise, nageant dans le stress, dans sa sueur aigre. Vous avez remarqué comme tous les albums de Skinny Puppy se passent la nuit ? Celle-ci n'en finit pas, comme il est de coutume pour un bad.
En fait, il n'est que de voir la seule chose que l'histoire a retenu de cette ignominie : "Dig It". V'là la gueule du tube, quoi. Une autre idée de la fête, probablement. La vie, et côté vil, côté ordinaire d'un déchet. Le disque ne te fera pas danser avec le diable au clair de lune, il ne te sortira pas de toi, loin machin-machin, la dope ne mettra même pas ta vie en danger à moins d'en vouloir à en ravaler plusieurs fois son propre vomi. Ce disque a la pelade et te fera plutôt danser avec les cafards.

3 commentaires:

Raven a dit…

oui, oui, oui et re-oui

Le Moignon a dit…

Yep !
Yep !
Yep !

Innamorato (rien à voir avec nina?) a dit…

DIG IT !! DIT IT !

c'est sale comme musique... tout est dit céans !