jeudi 14 janvier 2010

The Wounded Kings : The Shadow over Atlantis


Il y a du doom qui pétrifie en changeant les panards en blocs de grès ; et il y en a qui opère en mutant tout le sang en lac de nuit et de mercure ; qui donne de la voix aux cages thoraciques arides, vides, et avides ; un caquètement malin fluide comme un drapé d'éther qui tombe à l'infini, droit et à pic comme une morgue vertigineuse, un incantation qui gausse et dissout toute résistance.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

le 16 octobre 2010 à Paris !!!

www.myspace.com/thewoundedkings2