mercredi 24 février 2010

Keep it in the family

Te bile donc pas pour le crypticisme, mon ami, ça c'est moi qui m'en charge ...


Quartier Rouge : les années lumières

La voix. C'est forcément elle qui fera chier un monde sur cet album. Parce qu'en français, impossible de passer à coté, parce que pas à lunettes carrées et repliée sur elle même, pas gueulée réellement non plus, pas de repères ? Pas si loin. Ne pas aimer ce disque à cause de la voix, c'est exactement ce qu'il faut faire pour avoir tort. En plein théâtre, elle gesticule à cœur joie et te sors ses plus beau monologues, toute maniérée qu'elle est. Maman, il faut oser le gueuler au nez de tous dès le début et rester crédible, pas dur à cuire pour autant, seulement à se cramer la main sur la gazinière. Et puis avant tout, sans elle, Quartier Rouge, ce nom qui ne paraît pas gégé au premier clignement d'œil, te saute finalement au cou comme extrêmement bien choisi, tout farci de plaisirs en mi-obscurité. Aussi, la musique, bien qu'elle même s'éloigne déjà facilement de tous les clichés possibles question noise, hardcore et tous ses dérivés, s'y voit littéralement arrachée grâce au chant, qui la sort de chaque cage ou t'aura voulu la ranger. Il y a du tranchant partout, c'est quelque chose de sûr qu'on aura tôt fait de remarquer, ce qui l'est beaucoup moins c'est la direction que prennent les morceaux d'une seconde à l'autre, parce que s'ils sont tous extrêmement courts, ils sont aussi toujours trois cent mètres devant là ou t'aurais cru les voir. Pas de violence gratuite, mais du noir, du coupant, du cassant, du concassant, du rapide, de l'épique, du court, du criant, du grand.

Et surtout, du théâtre.


Lightbringer

4 commentaires:

Le Moignon a dit…

En tout cas clairement, de ce que j'ai entendu sur leurspace, c'est surtout la voix qui m'a retenu l'attention

THROATRUINER RECORDS a dit…

Héhé 'fait plaiz' que l'écueil vocal soit franchi, et du bon côté... C'était aussi dégingandé que sur skeud à la Miroiterie?

gulo gulo a dit…

pas allé, finalement

Hadrien a dit…

bien mieux en concert ce groupe. je crois que les compos du disque datent.