vendredi 26 mars 2010

Amour, amour

Am Ende, wir fangen zwischen deine Zähne


Adieu, ma Voie Lactée" ...


Oh la belle mauve que voici. J'avoue l'avoir un peu choisie pour sa connivence avec le papier peint de céans. Farewell Milky Way est en fait un concert d'adieu au Milky Way Club d'Amsterdam, repaire privilégié du groupe depuis son déménagement sur le continent, mais bon, on peut tout a fait imaginer à son écoute un vaisseau dérivant hors de notre galaxie. Album à l’honneur : 9 Lives to Wonder, mon chouchou. Instrument à l’honneur : la basse, onctueuse et prenant son temps. Écoute-la, lecteur fébrile, danser avec la grâce d'un rat de l'opéra sur la fin de Vigil-Anti. Les hostilités sont d'abord entamées sur deux extraits suintant la classe de 9 lives to wonder, d'une sensualité ici décuplée, portée par cette ambiance soyeuse qui émane pendant une heure. On Another Shore est toujours cette gondole vénitienne avançant très lentement sur un lac chinois, entre les rideaux de brouillard, un genre d'absolu. Après ça, on goûte à du Pink Dots sensiblement plus pimenté, bien que ce live reste en bonne place parmi ce qu'ils ont fait de plus délicieusement chill-out. A Crack in Melancholy Time vient un peu terroriser ceux qui se sentiraient pousser des fleurs dans les cheveux, néanmoins ... Même péripétie lysergique que sur la version de l’album, mais avec un bon vieux Jumpin’ Jack Ka-Spel qui saute de sa boîte à 7 min 50 pour courir se terrer sous la commode, apeuré et les yeux clignotants alternativement de vert émeraude et de rouge pissenlit. Comme si une trappe s’ouvrait sous lui en plein milieu de cette histoire urbaine, pour le précipiter dans le terrier du lapin blanc. Une longue chute libre s’ensuit, résonnant longuement … L'album s'achève dans une grande traînée de plancton stellaire, sur un Space Captain que l'on aurait voulu infini ... Oh Captain My Captain ...


Innamorato
(qui a oublié de souligner qu'il vous parlait donc des Legendary Pink Dots, la réalité n'est pas l'affaire de cet homme-là, j'aime ça)

Aucun commentaire: