jeudi 8 avril 2010

Brutal Truth : evolution in one take - for drug crazed grindfreaks only ! vol. 2


On fait vraiment pas beaucoup mieux que les live in the studio. A tel point que Brutal Truth a appliqué le principe à son dernier album, rejoué fort obligeamment ici afin que je puisse avoir l'impression que ces messieurs sont pieds nus avec leurs amplis sur mon tapis de salon familier, des câbles et des mégots partout, que ça pouffe et que, confortablement écroulé dans un quelconque specimen de sofa, je me délecte de l'effronté tricotage des doigts de Lilker, comme jazz à mes oreilles, là derrière les riffs marcassins, sous les nuages de copeaux de batterie. Succulent, ça.

2 commentaires:

Innamorato a dit…

Bon je sens que je commence à te les casser, gulo, mais tu kiffes les live in the studio, y'a un album que tu te dois de checker, en faisant abstraction de tout le reste (tout ce qu'ils ont fait d'autre, et tout ce qu'on en dit, y compris moi bien sur) : Fun House des Stooges.

100% live in the studio

gulo gulo a dit…

difficile de faire abstraction de la médiocrité du groupe, des morceaux et de la voix, tout de même ^^