mardi 27 avril 2010

Carcass : Necroticism

Je sais pas vous, mais moi j'aime la viande. Et comme a dit un jour Confucius (ou Florence Foresti, je sais plus), un homme pour qu'il soit heureux il lui faut une Porsche, un boeuf, une patate. Moi la caisse je m'en tape mais la bidoche, là ouais, il y a carrément moyen de se lâcher. Pourquoi je vous cause de ça ? Ben parce qu'à mon avis il y a des trucs dans la vie qu'on peut pas aimer si on kiffe pas la bidoche, cf. une discussion là-dessus avec le maitre des lieux. Et Carcass ça en fait partie. De plus à quoi bon la faire cuire cette entrecôte, sérieux ? Un bon morceau bien appétissant, on le déguste en gourmet, on mord pleinement dedans et tant pis pour le sang qui coule sur le menton. Parce que là attention, on parle de bonne barbaque préparée avec amour par le boucher hein, pas de la caissette en promo chez Lidl.
Meilleur moment pour écouter le disque: en revenant du marché, le dimanche matin.

3 commentaires:

gulo gulo a dit…

alors comme dirait mimouze : vivement dimanche

Little-Axe a dit…

à caser entre le jour du seigneur et la visite chez mamie.

strider a dit…

Et le fait que les mecs de Carcass soient presque tous vegans, ca change quelque chose ?