samedi 3 avril 2010

Demolition Hammer : Tortured Existence


Ce bon dieu de disque, c'est un peu le gagnant absolu dans la catégorie des sous-estimés, rien que ça. Et ouais, et ouais, comme dirait Steevie. Vous décrire les bienfaits de cet album sur l'organisme en période de redoux, ce serait comme faire une réplique de village aztèque en maccaronis: ça prendrait un temps fou pour un résultat somme toute très égoïste. Demolition Hammer, c'est le genre de mecs qui devaient méchamment emballer à la fac, avec leurs t-shirts Repulsion et leurs lunettes de soleil. J'ai pas de preuve mais je suis même convaincu qu'ils roulaient en Pick-up. Et ça je suis désolé, mais c'est un peu le signe absolu du bon goût.
Tu peux pas test Demolition Hammer.

Meilleur moment pour écouter le disque : en roulant vitre baissée, le coude appuyé sur la portière, le regard fier.

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Surpoutre ce skeud!! Même si Epidemic of Violence est encore un cran au dessus j'trouve!!

Horn Abboth

Little-Axe a dit…

et ben justement je trouve celui-ci plus accrocheur, un peu moins Kreator-like.