mercredi 7 avril 2010

Killing Joke : Duende - the Spanish Sessions


On fait pas beaucoup mieux que les live in the studio. Une interprétation fébrile et gorgée d'urgence (mouarf) qui unifie le turbulent florilège de plusieurs mirifiques et chamarrées décennies, sans les pains (que ceux qui s'apprêtent à me rétorquer qu'ils font le charme du live m'embrassent le séant, merci beaucoup), sans la captation sonore cataplasme, sans l'époumonage de stade ...
Appliqué à Killing Joke, ça nous donne ce sublime album caverneux, ursin, anxieux, voyou, aux abois, primitif et radioactif, métallique et brûlant, industriel et charnel - Killing Joke, quoi, tout simplement, à son meilleur. Dans sa grâce et son éternelle jeunesse nues.

1 commentaire:

Raven a dit…

oui c'est du bon celui-ci, KJ est un des rares (voire le seul) groupe dont j'ai envie d'entendre les remakes; comme pour les bonus ils sont pas radins, les vioks; et puis si y'a un Pssyche dans le programme, ça veut dire checkage obligatoire