vendredi 9 avril 2010

Mordicus : Dances from left



Si ça c'est pas du nom débile je sais pas bien ce qu'il vous faut. Nan c'est vrai, pourquoi pas Cubitus, Bécassine, ou Chevrefeuille ? Encore qu'avec ces noms à la noix, comme je disais tantôt, on sait jamais bien si c'est pas du postrock. Enfin... Mordicus au moins, on devine tout de suite que c'est du broutal. Pis du broutal classe, hein, pas du death de loser. Parce qu' il s'agirait pas de croire que parce qu'on fait dans le groupe de seconde zone, c'est forcément du necrogrind pourringue. Justement pas, tas de moules. Là on a "juste" le meilleur du death nordique des nineties, rien que ça mes canards. Ca groove comme du Entombed à son meilleur niveau, quand ça tabasse on jurerait du Carcass, et le son c'est bien simple, c'est du old Amorphis. Et le top, je vais vous dire, c'est que tout ce bordel et ben ça passe comme papa dans maman.



Meilleur moment pour écouter le disque : le truc par excellence à s'envoyer le premier jour d'hiver.

1 commentaire:

Le Moignon a dit…

Cette chronique de bon aloi, couplée à cette pochette très classe, donnent clairement envie de tester ce disque