mercredi 14 avril 2010

Rudimentary Peni : Pope Adrian 37th Psychristiatric


L'album réputé inspiré par Lovecraft ? Ah. La partie de l'histoire qu'Howard Phillips ne raconte jamais, dans ce cas. Celle où le bonhomme est en maison de repos et se met à bâfrer des parpaings et à essayer d'ouvrir les portes avec le crâne aux endroits où y a pas de portes, pour faire taire enfin ces putains de riffs idiots et leur innommable allégresse - et aussi le crapaud qui coasse Habemus Papam sans jamais s'arrêter, s'il y a un Dieu.
Vous vous étiez toujours demandé à quoi pouvait ressembler la fameuse acid music d'Azathoth, j'ai pas raison ? La curiosité est un très vilain défaut, n'est-ce pas l'unique morale de tous les écrits d'H.P. ?

4 commentaires:

Jacques Capelovici a dit…

L’album le + ouvertement inspiré par Lovecraft, a priori, c’est plutot "Cacophony" (The Horrors In The Museum, Arkham Hearse, The Day The Universe Ceased March 15Th 1937, Lovecraft Baby, The Evil Clergyman…). Maintenant, c’est sur, cette influence ne s’arrête pas non plus à un seul LP…

gulo gulo a dit…

ah merde, j'ai confondu ? ce que c'est de pas être journaliste et de rien vérifier ou presque ... résultat maintenant faut que je réécoute Cacophony

gulo gulo a dit…

(en tous les cas ça n'enlève pas un gramme de pertinence à mon Azathoth)
(la confusion doit venir de ce qu'il y a aussi un crapaustinato sur Cacophony, non ?)

Jacques Capelovici a dit…

Euh, non, pas de croassements-de-fond-tout-du-long sur Cacophony, mais de toute façon la référence à Lovecraft n’est effectivement pas déplacée. D’après ce que j’ai compris le titre de l’album fait référence à l’univers mental de Blinko (qui, schizophrène, prétendait être le pape Adrien le trente septième).
Sinon le dernier titre s’appelle "Iron Lung", j’avais jamais fait le rapprochement !