lundi 19 avril 2010

Type O Negative : Dead Again


Dead Again c'est le même Stanley Kowalski que sur Slow Deep and Hard, de retour, sauf qu'à l'époque il était en pleine crise d'alcool mauvais, et qu'aujourd'hui il a fait une croix (planté, plus exactement et probablement) sur Stella et la Stella, est en pleine montée de sève, a changé son fameux tricot de corps blanc pour le non moins fameux marcel blanc repassé du kéké coreux dodu à petit chapeau qui fait roucouler sa viande dans le pit - parfois appelé Life of Agony - et que pété au prozac-prosit et aux Beatles il nous inflige tout son récital : Tool, Alice in Chains, les Misfits, Bathory, le Sab', Mike Muir, Danzig ... Le pire c'est qu'on en redemande, parce qu'on est pété aussi et qu'on l'aime, parce que c'est aussi Wonderland qu'un album de King's X.
On aura noté qu'évidemment que c'est un album de Type O, donc évidemment c'est trop long - gros, riche - et l'estomac peut crier merci sur la fin de cette sérénade-peplum qui pue qui pète. Georges Foreman Gothic, sort of.

Aucun commentaire: