lundi 5 avril 2010

Type O Negative : Life is Killing Me

En ce moment je carbure qu'avec ce disque... Tu t'en fous peut être mais quand je ne carbure qu'avec un seul album pendant plus d'une semaine, sans rien écouter d'autre (mais absolument rien, sauf involontairement) autour, ça veut dire qu'il est passible d'avoir la mention "bon" collée au cul, car je suis extrêmement difficile et sélectif et d'un goût hautement raffiné. Tu t'en fous sans doute, mais le second degré ici même si marque de fabrique, n'importe guère plus que sur un skeud de Danzig ou Paradise Lost, de même que l'humour noir ou tongue-in-cheek ou que sais-je est aisément occultable (même si délicieux), quand on a un sens de la mélodie pop FM bouleversifiante et du bœuf Sabbathien aussi poussé, et une fierté aussi inébranlable dans sa condition psychologique de misanthrope désespéré beeeooouuaaaah, le paradoxe (?) d'être dans le même temps un queutard de premier ordre (rien à voir donc avec la majorité des goths, effectivement) grâce à son background hardos [...] la beaufitude basique et régressive du métaleux, la mièvrerie de la glamouze, et, surtout, le pathos massif et assuré du gros goth sévèrement burné à grosse voix pataude [...] cette nonchalante misère vocale à extrémités mutines. J'connais aucun album qui se rapproche autant de ce mélange là et de cet esprit-là... normal ! ce groupe est unique et son frontman aussi. Touches de claviers et autres chœurs angéliques Eranigma succulents comme sur ceusses d'avant, riffs toujours aussi yummy (ce même écho inimitable, toujours), soli fleurant bon les 90's, son + immédiatement accrocheur et limpide que sur les précédents, et même quelques bribes de Therapy? circa Troublegum, tout y est, et c'est toujours aussi loooong, mais tellement trop court ("Anesthesiaaaa" !). Tu t'en fous probablement, mais Peter Steele est tout ce que Eldritch n'a jamais été, ou peut être rêvé d'être, dans le registre du chant de goth profond et emballant. Tu t'en fous certainement, mais il s'agit du meilleur album de ce putain de groupe responsable de Bloody Kisses et October Rust et de ce putain de sublime de World Coming Down. Il s'agit aussi du plus grand groupe de la planète, mh mh. Désolé de t'en apprendre tant, vraiment... Non ce n'est pas goth : c'est goth-i-ssime, tête de clown ! Et ce ne sont pas des tubes, mais des pipelines. Ouaip mon gars.

8 commentaires:

gulo gulo a dit…

"On en extrait l'huile de cade, utilisée autrefois pour ses vertus cicatrisantes, toujours très appréciée comme antiseptique et désinfectant. Elle est fréquemment associée à divers produits tels que les shampooings. Elle constitue un traitement local d'appoint du psoriasis et des dermites séborrhéiques. Elle sert aussi à soigner les sabots des chevaux (entre dans la composition de l'onguent de maréchal). Frédéric Mistral y fait allusion dans le Trésor du Félibrige en parlant d'une huile âpre dont les bergers se servent contre la gale". Elle est très efficace dans l'éloignement des rongeurs, ainsi que comme répulsif d'insectes. Cependant elle ne sent pas très bon et il faut éviter de l'employer "pure" sur la peau. Les facteurs de flûte à bec s'en servent afin de fabriquer le bouchon du bec de la flûte. C'est aussi un excellent anti-mites." ?

Raven a dit…

sans doute vrai d'après wikipedia, mais ce que wikipediluve ne dit pas, c'est que j'ai un gel douche provencal l'Occitan à base de genévrier cade, et que si t'as jamais senti l'odeur virile et fresh-boisée de ce parfum, aucune chance de piger le lien avec le son de Type O qui est idem dans mon esprit (qui est le mien); le libellé est donc totalement subjectif (comme la chro)

gulo gulo a dit…

je ne suis pas sûr que le gel en question contienne la moindre molécule de junibidule, mais je pinaille ^^

Raven a dit…

si c'est le cas ces enfoirés de provençaux m'ont roulé sur la marchandise, m'enfin si l'odeur si singulière vient pas de cette saleté d'arbuste aussi abondant que cheap je ne vois pas de quel pin ou feuillu a-t-elle pu être extraite, pis c'est marqué en gros dessus, et je fais confiance aux gens du sud même si les vieux xénophobes qui peuplent ma campagne m'ont tjs dit de m'en méfier; mais toi tu es sur place maintnant, ou pas loin, je te demanderai donc d'aller leur péter la gueule si l'enquête démontre que je me suis fait rouler (après quoi le libellé sera gel douche l'occitan lol)

gulo gulo a dit…

feuillu ? qui parle de feuillu ? je pensais plus à un nom impie avec des y et des x et des h, et des -oses, des -ol ou des -ines

Raven a dit…

mais putain gégé, va renifler un un genévrier ! ou simplement les billes de bois qu'ils vendent dans toutes les boutiques à touristes du coin, tu sais déjà cque c'est impossible que tu ne connaisses pas, c'est pas aussi cliché que la cigale et l'huile d'olive mais pas loin ! Et puis pour cette histoire de chimie, j'ai la naïveté de croire que tout parfum de synthèse est sensé imiter l'odeur d'une (ou de plusieurs) vraies plantes.

Innamorato a dit…

Oh fatchedaque ! Des genevriers cade y'en a un paxon à coté de chez oim, la forêt en est truffée, suffit de monter un peu en altitude... J'irai bien un renifler un mais je ne connais pas le gel douche de raven ni même ce disque (oui, honte je sais, mais je connais d'autres type o, mais cette pochette là est trop vilaine, je trouve)

Ils ont raison, raven, faut se méfier des gens du sud !

Sinon, la Cade, c'est aussi un genre de polenta/crème brulée fade et totalement inintéressante :
http://toulon.org/recette/cade-toulonnaise.htm

le truc à bouffer en tant de guerre quoi, 1euro la barquette encore aujourd'hui...

Puisqu'on était dans la minute "mediterraneo"...

Raven a dit…

merci david ; tu iras humer le doux parfum de l'huile de cade et des bois arômatiques pour que je puisse dormir tranquille