vendredi 7 mai 2010

Blakroc :Blakroc

Avant d'acheter ce disque, j'ai checké les chroniques sur le net. Les deux premières que j'ai trouvées, elles parlaient d'une ambiance de taulards. Coincidence ? Nan, je crois pas. Du coup j'ai pas eu à en chercher une troisième de chronique, tellement j'étais curieux à l'idée d'écouter ça. Verdict ? Bah ouaip, faut avouer qu'il y a du zonzoncore là dedans, et plus façon Oz que Prison Break. Quand je dis Oz, pas le magicien hein, nan plutot le gros black en marcel qui vient te susurrer des mots tendres dans ton plumard une fois la nuit tombée. Et compte pas sur le pti déj' au lit.



Meilleur moment pour écouter le disque: n'importe quand mais avec la main dans le calbut. Pas forcément la sienne.

4 commentaires:

Raven a dit…

zonzoncore ça sonne bien, ça... jsuis complètement passé à côté de sa sortie, va falloir checker, d'autant que ODB est de la partie (back from the deadz ? cqui faut pas faire pour etre vendeur)

Little-Axe a dit…

gros, gros fake le guest d'ODB, ouais.

gulo gulo a dit…

bon alors j'ai jamais logé à San Quentin ni rien, mais je trouve que justement si : ce disque est totalement cappuccino, et toasts de brioche au miel

Little-Axe a dit…

et c'est ça qui est bon ! le fantasme carceral du only the strong survive, vu depuis le confort de son canapé.