lundi 10 mai 2010

Bloody Sign : Chaos Echoes


L'album qui se permet dans un même éclat de rire orgiaque, fait et archi-fait comme du Abscess, de ruisseler suffisamment de foutre de loup-garou pour à la fois rendre douillette l'attente du prochain Death Breath, consoler du désastreux dernier Ondskapt - et accessoirement balayer la pompeuse discographie d'Arkhon Infaustus - moi monsieur, je dis bingo. Et gothique, aussi, bien entendu.

2 commentaires:

One Love a dit…

L'Alsace, capitale française du death metal.

Ø a dit…

ok, donc ça, il le faut