mercredi 26 mai 2010

Eros necropsique : charnelle transcendance (nan mais déjà, le titre quoi...)

Peut-être le truc le plus horripilant du monde juste après des poids lourds qui se doublent sur l'autoroute. A propos de cet album je citerai ici le philosophe, qui à peu près en ces termes en a dit : putain, sur deux instruments il y en a un qui est pas carré et l'autre c'est une boite à rythme.
Meilleur moment pour écouter le disque : jamais. Ne l'écoutez pas. Je ne sais même pas ce qui m'a pris de le chroniquer.

7 commentaires:

Antilope a dit…

Le titre peut être.

sylvain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
serge a dit…

Des années après, ce disque demeure toujours aussi bidonnant. Tout y est juste incroyable, surtout la voix et les textes (gros progrès par rapport au premier album où leur ridicule est moins vertigineux).
A l'époque, avec Misanthrope ou Stille Volke, le métol français savait être aussi inventif que poilant. Un Alcest actuel est largement aussi merdique mais prévisible et ennuyeux à crever.

gulo gulo a dit…

alors, on sait plus si on s'appelle sylvain ou serge ?

Little-Axe a dit…

tous ces mecs avaient surtout une haute d'estime d'eux-mêmes qui rendait le truc completement risible. à part un des mecs de stille volk chez qui j'avais pris le café qui était quand même bien cool.

Syrgeain a dit…

Oui, Stille Volke, c'est plus fun et ça sent parfois la déconne du Sudoueste.
Chez Erosnécropsique, une haute estime de soi ?
mais nooooon
http://www.myspace.com/odehenne

Little-Axe a dit…

démo k7: épuisée.
premier album : épuisé
auditeur : épuisé.