jeudi 20 mai 2010

Napalm death : Harmony corruption

Hop, un nouveau disque estampillé vacances. Le charme de ces fins de repas passées à téter le biberon de cognac, comme dans une version de la chapelle sixtine où le doigt de dieu serait une merguez. Ce moment dans la vie d'un homme où les tongs se révèlent à vous comme le truc le plus classe de l'univers, et où chaque terrasse de café est une oasis pleine de promesses. Les pieds dans l'eau, le regard au loin, une glace dans la main et de l'autre on réajuste ses rayban. C'est là, seulement là, qu'on peut saisir toute la beauté d'une merveille comme celle-ci.

Meilleur moment pour écouter le disque : avec une bonne épaisseur de crème solaire sur le pif.

Aucun commentaire: