dimanche 2 mai 2010

Panacea : Chiropteran


Non, mais ...
HEY, CONNARD DE PETITE FIOTTE DE MERDE ? Tu connais Panacea, ou bien ? Ce mec, Mathis Mootz, avec son innommable double labret, a qwasiment ou c'est tout comme inventé le darkstep, et n'ayons point peur de le dire inventé le bolt-thrower'n'bass, ridiculisant prophétiquement les sottises de Bong-Ra et de l'autrecon dont j'oublie le nom, qui s'est humilié en remixant le cliché du chaos, là - Drumcorps ? Plus putasse'n'basse, plus brutal veau'n'breakmakinabeatdantonkütünéfaçongoth syncopé en deux temps que Panacea, tu le devines mon petiot :
ÇAN'EXISTEPAS.
et chaque album, c'est plus break'maro-core, plus darkhappyhardcore, plus davindusdguetta, plus Hostel, plus roi du riff pimp'n'bass, plus b.thunderdome.p, plus pire que pire ...
Et t'as cru genre, avec en plus cette pochette disco par-delà l'au-delà de l'au-delà, que j'allais écouter ça, genre, euh, objectif ?

3 commentaires:

Serge a dit…

Trouver des analyses esthétiques de l'oeuvre du Panacéa, c'est déjà pas facile...
Premier bonheur donc.
Deuxième bonheur à la lecture qui aide à "faire le point" sur l'affection paradoxale qu'on éprouve pour le panacéa.
Sinon, pour faire le mariole, j'aimerais ajouter que les prestations scéniques du type en question sont du même acabit : un attitude aussi créative que mauvais goût, dans un déluge sonore digne de ses ancêtres fabriquants d'obus dans la Ruhr. Dommage qu'on ne le voit pas davantage dans nos contrées...

gulo gulo a dit…

il est repassé, depuis l'arapaho en 99 (?) ?

Selve a dit…

Je l'ai vu au Sonar à Barcelone en 2000. Depuis, jamais chopé d'infos...