mardi 4 mai 2010

Razor : Shotgun Justice

Salut gros cul. Aujourd'hui ton voisin sociopathe Raven a envie de te roter nonchalamment au nez, en te sortant du placard un vieux standard thrash qui fleure bon la chaussette remontée, et comme il n'a ni l'élégance ancestrale de Little-Axe ni l'efficacité enjouée de Pokemonslaughter et en aucun cas leur crédibilité à tous deux pour causer de ce genre de vieilleries - qui en leur temps j'imagine étaient aussi communes pour l'amateur que les packs de vieille bière à 10° chez Lidl pour le poivrot fauché (et du même tonneau) - il va faire simple. Tu penses Sodom, tu penses vieux Overkill et autres batraciens, c'est bien mon petit rat, tu as été éduqué à bonne école. Dis-toi juste que Razor, eux, n'sont pas boches ni ricains mais canadiens, et le Canada comme tu le sais sûrement est patrie de Voivoid... Voivoid (transition! transition!) dont les plus vieilles pochettes évoquent en onctuosité celle de ce Shotgun justice. Mmmmh, voilà ce que j'appelle une pochette d'artiste, qui parle aux artistes, du genre à faire passer celles de Iron Monkey et de Grief pour des oeuvres de fin dandy. "Le dressing c'est bien mignon, mais niveau son, mh, grosse larve de Raven ?" Rien de bien intéressant ni original mes petites choutes, c'est du mille fois entendu, du mille fois torché, mais avec une touche personnelle sans doute mieux perceptible par les seuls habitués de toute cette clique ou ceux qui se sont un peu trop abrutis avec des merdes genre Exodus circa BBB, c't'un peu la même merde, avec un ptit côté tenancier d'armurerie menaçant en coin de grimace, enfin le titre résume assez bien l'esprit de la chose, et savoir que ce truc régressif est sorti à l'heure où il allait devenir de bon ton de se raser les aisselles comme les Mets pour espérer pécho de la donzelle à coups de ballades ne peut que provoquer saine approbation ; c'est laid et ça ne cherche qu'à te montrer que thrash rime avec trash, bref c'est bonnard : riffs sautillants, solos faits avec popaul, chant de beauf hostile, j'm'en foutisme totale de la vitesse et de la performance technique et concentration optimale sur le degré de menace prolo, avec en ptit bonus du bassueux bonbel, c'est con comme du vieux Kreator, c'est soiffard, et c'est basique, et pis des mecs qui choisissent des titres comme "Pugilist" ou "Concussion" ne peuvent qu'avoir toute ma sympathie. Voilà, j'pense t'avoir tout résumé.
A+ gros cul.

1 commentaire:

Little-Axe a dit…

"con comme du vieux Kreator", putain je m'en veux de pas l'avoir trouvée avant toi celle-là !