dimanche 16 mai 2010

Scout Niblett : Sweet Heart Fever

Un disque, encore, très mimi, où Scout donnerait presque l'illusion de vouloir chanter correctement.
Une guitare pour une fois crépusculaire, vaguement une batterie des fois, et des paroles d'une débilité congénitale qui vous réconcilieraient presque avec l'esthétique lo-fi.

Aucun commentaire: