mardi 18 mai 2010

Wolf Eyes : Burned Mind


Si Human Animal est Afrique, alors Burned Mind est Texas - m'a répliqué mon compère. Eh, y a de l'idée, vieux salal ! Y a définitivement un air d'Alain Jourgensen dans ce disque ; Alain dans sa campagne, qui bricole à son établis un extended dub/chillout medley de Képhalè XiThéta, après s'être bien fatigué ses exemplaires d'Evanescence et Ellipsis ; quand bien même un observateur plus prosaïque entendra surtout un genre de Brighter Death Now douché-rasé-brossé-les-dents pour sa sortie annuelle pour pécho.

2 commentaires:

One Love a dit…

Ce groupe, de loin, un des meilleurs souvenirs de concert noise que j'aie.

Le Moignon a dit…

Dans une petite salle de préférence... Héhé !
Va falloir que je réécoute ces sympathiques enregistrements