mardi 18 mai 2010

Wolf Eyes : slicer


Je sais bien, je fais souvent le coup ; d'un autre côté, cela tend simplement à prouver que certains illustrateurs font leur boulot à la perfection. Car le disque qui nous occupe fait exactement ça - ça, là, à droite.
Ça ne vous renseigne pas, vous ne voyez pas de quoi nous parlons ? Moi si, en partie pour le motif mentionné plus loin, et je vous garantis que l'écoute de cette merde vous mettra au parfum de façon bien plus trapue que je saurai jamais l'être avec des mots. Avis aux intrépides, aux curieux, aux casse-cou.

Aucun commentaire: