jeudi 17 juin 2010

Clinging to the Trees of a Forest Fire : songs of ill hope and desperation


On en répètera jamais assez le pouvoir d'une bonne pochette ; a fortiori d'un bon folder.jpg ; et a contrario d'une pochette navrante.
Ainsi la ci-contre, à peu près aussi ébouriffante pour la libido que du Rise of Caligula. Comme quoi quelques cornes ne font pas tout.
Du coup, il manque tout un pan d'atmosphère à l'omnivorecore* des gentils CTTTOAFF, la réjouissante couleur Immolation getting chainsawfucked by Pig Destroyer que leur donnait leur précédent emballage, que je rappelle ci-dessous et qu'on dirait un tableau de Kristian Espedal :






Oh, le disque n'est probablement pas sans qualités, la prod cisaille à la limite de l'indus par endroits, et les ralentissements ont toujours un je ne sais quoi de presque menaçant comparé à "la concurrence", mais ... quel effort.



* deathgrindchaosdoompartsyouknowthescore

1 commentaire:

Crown_Me a dit…

Il m'a bien fait manger mes dents celui-là, un cran de qualité supplémentaire à chaque album, ça titillerait presque Robinson de très près des fois...