dimanche 27 juin 2010

Coroner : Mental vortex

Le genre d'érection qui fait des borgnes. Un disque gouteux et cossu comme pas deux, thrashy en diable avec pourtant ce qu'il faut de cold/saccadé/midtempo pour remporter l'adhésion des plus réfractaires aux vestes à patchs. Un disque sur lequel on revient aussi régulièrement, inévitablement, inlassablement que sur une piqûre de moustique au niveau du gland. Avec bien sûr tout le plaisir empreint de soulagement que cela sous-tend.

Meilleur moment pour écouter le disque : la oktoberfest.

1 commentaire:

One Love a dit…

D'ores et déjà annoncé en tête d'affiche du Hellfest 2011. Verrouillez les slips.