mercredi 16 juin 2010

Indian Jewelry : totaled


Il ne suffit pas d'aligner des rataillons de morceaux faits avec trois bouts de bois et autant de boîtes de temesta pour faire du Splintered in her Head ou du Descent, quand on n'est ni Bob Smith, ni Jonnine Standish, ni Alan Vega, ni Kevin Ogilvie : on fait de la verroterie creuse comme la ci-devant pochette, où l'on voit que les flyers '99 pour befores house à Bastille ne sont pas perdus pour tout le monde.
J'aimerais que les gens cessent de penser qu'on s'invente goth du jour au lendemain ...

Aucun commentaire: