mercredi 28 juillet 2010

Hell Militia : Last Station on the Road to Death


Traîtreux. Au début, un album de french bm dépravé de plus. Bâillements. Puis le son commence à s'avérer un voile de plus sinistre augure. Puis encore, à écouter en tombant de sommeil et à la nuit tombée, ça se dévoile : ces miaulements de guitare made in Arkhon (non, pas ceux-là, les autres, les insidieux, les coulis, les vomitifs), cette ténèbre de soir sur la campagne française occupée et les perversions sordides qu'elle abrite, ce gris rillettes faisandées de la basse malade, cette voix sanieuse ... L'ambiance est à la misère et à la peur au goût de fer, dans une Norvège de Sardonic Wrath transplantée vers la bestiale désaffection de la Lozère la plus ogre, l'ambiance est au remake de Carne en Tractions Avant, avec Philippe Nahon en docteur Petiot.

Aucun commentaire: