vendredi 16 juillet 2010

Meurtre : Demo


Si j'avais un marteau, si j'avais un marteau,
Bien comme il faut, je te romprais le dos.
Noise, cold, garage, post-punk, industriel - Cop Shoot Cop, Big Black, Godflesh, Bästard, Brainbombs, et toute une théorie de groupes en The que je ne connais d'évidence pas (j'eusse pu frimer avec The Sonics, mais c'est juste qu'il y en a une reprise) (oui, il y a un groupe de cold dans ce primesautier namedrop, relis mieux) : l'on trouve dans la démo de Meurtre toute la sauvagerie promise par le nom du groupe ; la sauvagerie de fauve, sinistre et hilare, du psychopathe, qui danse transi et désarticulé au pas de l'oie, au pas de la Défense, la nuit, au pas du monde devenu géante et totalisante usine à concasser, au pas des Swans (période funeral tough guy) infibulés façon Tetsuo, au pas de Jean Carmet - Buffet Froid chez les robots, à moins que ce ne soit Dupont-Lajoie ; et sans rien diluer, bien au contraire, de sa dangerosité, en la coupant comme ils le font au violent acide sarcastique de l'officine The Fall - normal.
On devrait plus souvent écouter des démos.

3 commentaires:

Potters field a dit…

c'est pas faux.

gulo gulo a dit…

je sais, je sais (cramoisit de honte)

Potters field a dit…

hahaha ! owned ?