vendredi 23 juillet 2010

Sigillum S : dispersion : sliced carrions and pixel handcuffs

Il faut, il faut, il faut, il FAUT. Oui, il faut en parler - Mais comment ?
De la soupe de mama Bernocchi, celle dont on ne voit pas le fond. Liquide croûteux et grouillant, secret jalousement gardé, personne n'en connaîtra jamais l'exacte recette, même à vue - de la vermine, de l'urine, des pustules, des globules, rouges et blancs, probablement du sang ; mais après? Magma insaisissable, tel le fluide verdâtre antéchristien du Prince des Ténèbres. Si l'on observe bien, on peut distinguer, à travers les volutes de vapeur noire, la ronde des damnés brûlants, dansant et se tortillant au fond des limbes de la lymphe. Et si l'on goûte ? Mama Bernocchi rit de tout son vieux foie jaune - prononcer giallo. Si tu goûtes, tu connaîtras les mille transes, tu verras les démons se trémousser autour de toi, éxécutant des danses salissantes en frottant leur appendice palpitant sur ta peau en plaques mouvant sur des tripailles en fusion , tu seras aux premières loges-catacombes d'assauts de sielwolfs satano-mussolinien, spectateur d'un monde-hécatombe où le cadavre de vierges sacrificielles se décompose en accéléré, mutation de chrysalides putrides et malfaisantes avant l'éclosion cataclysmique d'un monde pestiféré éclaboussant telle une fleur noire vaginale en micro et macro, cellules-carcinomes affluant dans un vortex de chair à mort en astre-muqueuse où bactéries proclament victorieusement leur empire de purulence sous le regard d'un panthéon hilare et complètement ivre.

4 commentaires:

gulo gulo a dit…

toutafé ; dégueu - non, Dégueu

gulo gulo a dit…

(on fire le Moignon dites-moi : 3 chroniques, et un libellé précis que j'avais même pas pris la peine de chercher ... gulo gulo aime ça)

Le Moignon a dit…

Héhé ! C'est une période avec, faut croire ^^°

Le Moignon a dit…

Ah par contre, je me permets de corriger un libellé qui aurait pu être confondu avec une boisson énergétique, ce qui n'était pas du tout le but