mardi 13 juillet 2010

Starkweather : This Sheltering Night


En vérité cette nuit rien ne sert se carapater, dans la jungle tropicale, mieux vaut trouver abri, et se terrer, tandis que l'on célèbre les noces cauchemardesques et cosmiques de Kali et Dwid, où farandolent les plus improbables feux de Bengale, jazztechmetal stellaire, tambours sylvestres en peaux humaines, metalcore védique, en une version krishna de Heartwork, version carnivore de Metamorphogenesis, version paludique de Deliverance, et avec en guise Baron Samedi, Rennie Resmini, brundlemouche de Jarboe, Boy George, et de roquet très insuffisamment alimenté. Swing on this.

1 commentaire:

Crown_Me a dit…

Oh tiens donc, ne serait-ce pas l'album de l'année?