mardi 31 août 2010

The Blinding Light : glass bullet


Il y a des formules, comme ça, qu'on a presque tous entendues. "L'album que Slayer essaie en vain de sortir depuis quelques années", à propos du dernier Integrity - mouarf, aussi loin que je suis concerné. "L'album le plus noir et malsain de Slayer", à propos de Hell Awaits - mouaif, s'entête le roquet.
Puis un jour on s'encaisse ce wagonnet de charbon dans le buffet, et tout devient lumineux.

Aucun commentaire: