mardi 28 septembre 2010

Black Sun : Twilight of the Gods


Foutu Russell ... Ce cochon d'anglais est parti d'un genre de birmingham-music de chambre capitonnée bien à lui, qui tenait, de mémoire, vaguement des vieux Scorn pour le mélange instable de Swans et de bidouillage électroïde - pour progressivement rentrer dans le rang, d'abord avec un genre d'hybride très charpentier d'Unsane et Godflesh, puis sur Hour of the Wolf avec un assez scolaire blend de Swans et de Khanate, aux textes tout droit recopiés du petit Gira Digest, et à la prod de Plotkin qui va bien.
Et aujourd'hui : ça.
Black Sun se met au hardcore ? Voire. Ce truc est indescriptible, un monstre, on hésite à entrer dans la cage. Duo de voix l'homme-la bête, à la Fugazi, mais ici l'une fait penser à Rollins et l'autre à Bessac et Human Furnace*. Noise-rock, mais joué avec un son hardcore metal. Morceaux souvent assez clairs et emo à l'ancienne, mais joués avec un vice et une férocité si-j-avais-un-marteau aux affreux relents de Today is the Day et Black Flag - le beau, le seul, celui d'In my Head - et versant à tout instant dans le breakdown-règlement de comptes funèbre accordé en sludge ou le total nervous collapse sur le carrelage de la cuisine action-paintée en rouge. Atmosphère lugubre à la Tortuga ou Daggers, martelée de sauvagerie sociopathe à la Bodychoke. Il va sans dire que naturellement Twilight of the Gods ne ressemble à précisément parler à aucun de ces groupes ; ce qui, pour qui connaît mes marottes, est le propre du vrai post-hardcore. Ambiance qu'est-ce-que-c'est-que-ce-machin-qui-ressemble-à-rien et putain-il-me-le-faut, tellement nimpesque que c'en pourrait être français - enfin quelqu'un capable de s'aligner avec No Surrender, même, qu'on se dit irrépressiblement. Sinistre, sulfurique, enflammé, cogneur, mystique.
Au fond Russell pratique toujours le même style. La musique d'abattoir.


* au chapitre vocal, vous serez peut-être intéressés de savoir que passe également en invité certain musculeux moricaud au cœur blessé.

2 commentaires:

Le Moignon a dit…

Me want

Crown_Me a dit…

Trop de name-dropping aussi improbable que tapageur, je prends.