lundi 20 septembre 2010

The Knife : silent shout

Mon petit prozac perso.
Glaçage sucré, emballé dans du papier bonbon chromé serti d'imprimés Ghost in the Shell, le tout jalousement gardé à double-tour dans ma toolbox Kraftwerk ; de quoi tenir un siège et faire de beaux rêves urbains tout d'acier et de verre, d'un rose acidulé vampirisant, en arrière-plan de buildings dernier cri, le bleu électrique de l'éther tirant doucement vers le noir de la nuit.

2 commentaires:

gulo gulo a dit…

dans mes bras grand fou

Anonyme a dit…

Excellent dans le genre (c'est pas du tout les jours l'écoute)

rico