vendredi 3 septembre 2010

Orchestra Noir : What If ...


Tea-time hors du temps, loin dans le ciel hydrophile, chez Tony Wakeford, un nuage d'ambre féminine qui s'évanouit dans l'amère eau noire, à la tristesse d'une sérénité d'huile, du maître des lieux, son chat sur les genoux en guise de sourire.

2 commentaires:

Raph a dit…

je l'aime dès la première écoute !

gulo gulo a dit…

marrant comme Orchestre Noir, qui a commencé comme un truc assez engoncé, est devenu beaucoup moins pompeux et plus nature que le Sol Invictus récent - le prochain arrive bientôt, j'espère