vendredi 3 septembre 2010

Satan's Revenge on Mankind : Supreme Malicious Necro Terror


Le son de batterie boui-boui acheté chez Babali et les vocaux qui crient Destop typiques du goregrind le plus demeuré, la pataugeabilité fertiligène voire germipète du death à la Coffins, l'embonpoint gîteux du sludge le plus lubrique et détritivore, et la glaciale mornerie de Gored. Les déçus de Bowel Fetus, et ceux parmi vous qui trouvent The Devil's Rejects encore trop Hello Kitty, et Hostel trop Duran Duran, apprécieront.
Notons bien que, même si c'est plus facile à dire rétrospectivement, cette pochette qui m'attirait sans que je sache pourquoi précisément, disait déjà tout.

Aucun commentaire: