mercredi 13 octobre 2010

Intronaut : Valley of Smoke


Le drakkar fringant de Vertebrae ayant naufragé corps et biens sur un affreux Axioma Ethica Odini qui doit être un autre nom de Charybde et Scylla, Intronaut, qui doit être un autre nom des Argonautes, reprennent la quête et le lilac-metal d'Enslaved, désastreux alliage de voix claires et de riffs sportifs en tête. Eux se perdent en chemin on ne sait exactement où, de chez Circé ou Calypso, et dans l'ivresse émerveillée du balearic-metal, où s'esbaubit leur toujours souplement turgescente basse au chaud ronron, frissonne la guitare sous la rosée, et babille leur batterie en friselis bossa-jazz-tabla-truc, pirouettant dans les cieux fleuris sur l'île bienheureusement oubliée des routes naviguées, cependant que leurs tigres à dents de sabre de montures dansent de mélancoliques merengue.

Aucun commentaire: