jeudi 7 octobre 2010

Poison Idea : Feel the Darkness


Non, tous les obèses américains ne passent pas leur journée vautrés devant la TV, englués dans leur hyperglycémie. Les gros de Poison Idea ont préféré former un groupe et jouer de la musique grasse, à forte énergie cinétique. Ils ont commencé très jeune et leur style s’est paradoxalement affiné au fur et à mesure que leurs doigts sont devenus de plus en plus boudinés. Leur HC cru, canal historique, s’est fondu dans un Punk 'n' Roll bien ficelé, fermé par un nœud groovy assorti.
Jerry A. possède une voix de gros, rentrée, acerbe. Coffre et bajoues. Sur ce disque il beugle son lot de frustration. Son quotidien merdique dans sa ville merdique. S’inspire de faits divers sordides pour bricoler ses histoires de rue, d’alcoolisme, de flics pourris, de type désespéré qui s’immole devant sa famille.
À coup de provocations savamment dosées (pochette de "Ian MacKaye"…) les gros de Poison Idea ont su entretenir leur réputation de nihilistes fêtards, exubérants, "inemployables" selon leur propre expression. Des vrais emmerdeurs cultivant l’excès et se gavant de tous les sels de la vie.
Un des meilleurs disques des rois des punks : contient plusieurs tubes inoxydables.

Thanks mum, thanks dad, I’ll see you in HELL

Aucun commentaire: