lundi 25 octobre 2010

Pryapisme : Rococo Holocaust


Depuis le temps que je l'attends, lui (permettez que je me rengorge, il paraîtrait que j'ai été le tout premier à l'acheter), je me trouve incapable, avec ma patience d'origine limitée, d'attendre de l'avoir suffisamment, comme disent ceux qui écrivent de vraies chroniques, "assimilé", pour en faire le bel et chantourné panégyrique qu'il mérite, et vais faire, à mon accoutumée, du rentre-dedans death-metallique.
Le hasard, coquin, du calendrier et du facteur, a voulu que je puisse le tripoter le même jour que le nouveau Foetus, et en vérité tous les deux m'ont délicieusement rappelé Gash, tant ils ne sont pas tant cinématographiques qu'anime-hic, et m'ont remis dans la même fébrilité phantasmatique qu'à ma grande période HK Video, avec sa bande-annonce au son de "Refuse/Resist" et tout et tout : on s'ébat en pleine terreur gothique SM-faf-gore de bazar à la Megalopolis ou Urotsukidoji 2, dont d'ailleurs le disque est aussi pulsatile que le fameux aéroviol triple-play - téléscopée avec un Casino Royale à la lanterne magique où le même James Bond aurait emberlificotées la distinction de David Niven, la brutalité de Daniel Craig et la grivoiserie de Peter Sellers, au son bien entendu d'une bande originale de Yello pour Fritz Lang révisée au jus de zizi du beumeu le plus dépravé, 666 International et Grand Declaration of War vous l'aviez deviné, c'en est paralysant tant ça bombarde à grand tours de manivelle la machine à images des gambettes, ça tronçonne Bernie Hermann, ça gorogorothe Bullit, ça danybrillantinamite Fantomas, ça hermannungar-salsa, ça terror-whourkre-tango, ça brutal-dancehall-cha-cha, ça levretteclaque en brochette Monsieur Bungle et Steroid Maximus, bref : c'est sacré français, foutriquet !
Et accessoirement, ça te prend sans permission pour te faire subir son rodéo quelle que soit l'heure ou ton humeur, ce qui pour déflorer le suspens sera fort probablement mon critère d'équarrissage pour les comptes de fin d'année, les dilemmes deviennent très simples à cette lumière.

2 commentaires:

Raphaël a dit…

pas mal ma came, ça...

gulo gulo a dit…

sorry rafi angel, en tant que tricheur patenté, je dis non à la tricherie sur ce disque - tant pis si j'ai pas mis les doses nécessaires pour ça : moi tricheur patenté, j'ai pas triché avec ; et puis la demo est en free dl sur leurspace je crois