mercredi 13 octobre 2010

This Gift is a Curse : st


Et un autre groupe qu'il pourrait presque être français, un. Non pas tant parce qu'il est recommandé par le foufou Youssouf (sans rancune, mon ami) et paraît, de loin, s'inscrire dans la famille noir-désespoir-modernenoyaudur des Plebeian Grandstand et autres Celeste, mais parce que sa façon de labourer et étrangler le même riff en cherchant l'étourdissement et l'évanouissement lui attirera plutôt ma certification à moi, le label Kill the Thrill, que la tendance dudit riff à ne pas fréquenter plus d'une note renvoie à Binaire de préférence à Black Sheep Wall et consorts, et que dans les passages patauds, où ils ont la bonne éducation de ne pas aller, surtout le batteur, au concours d'éléphants, ces petits doués évoqueraient davantage ce qu'il y a de bon chez Overmars (non, je ne parle pas de Scotch), voire carrément, excusez du peu, les très juteux et très défunts Abandon - tout en ne se perdant jamais dans le Chatelêt-les Halles des "groupes écrasants", en conservant ce paquetage léger du funeralcore martial bien congestionné. This Gift is a Curse ? Ils doivent parler de leur pochette ...

3 commentaires:

Crown_Me a dit…

Y'a du Abandon dedans maintenant que tu le dis ouais, et pas juste parce qu'ils partagent le même label. Sinon sans rancune tékaté, je sais bien que je suis dans une phase un peu trop persistante ou j'adoube tout coreux se croyant norvégien. Et dans le cas présent, beaucoup de très bon (ambiance hiver sans radiateur) et un peu de chiant (voix parfois un peu momolles).

gulo gulo a dit…

et merci pour la découverte, c'était sous-entendu

Wet Fox a dit…

Glop.
Croisons les sources:
http://wetfoxhxc.blogspot.fr/2013/01/this-gift-is-curse-this-gift-is-curse.html
Glop.