jeudi 7 octobre 2010

Witchman vs Jammin' Unit : Inferno


Pendant qu'on y est ... Laissez-moi vous présenter mon vieux pote John Roome. Dans la famille hypnodub fin de siècle, Witchman c'était le compagnon favori des rêves tièdes, infatigablement là pour accompagner les trips nocturnes au-dessus de la mégalopole en proie au cybercrime et aux vapeurs mal famées, pour faire du somnambulisme douillettement béat sur les ailes d'un genre de totem-condor rasta, pour respirer de grandes bolées d'air tropical entre les gratte-ciel de Neo-London, dans une nuit interlope à la Finitribe. Et comme il remixe ici un album de Jammin' Unit, on ronronne sur les lignes de basse outresteppantes. Le genre de disque inusable, qui traverse vos années discrètement et fidèlement, toujours là placide pour vous emmener planer, sa moiteur toujours idéale et généreuse.

Aucun commentaire: