dimanche 9 janvier 2011

Clockcleaner : Auf Wiedersehen


Du Bauhaus sans col-roulé noir, du Eighties Matchbox laconique : avant, Clockcleaner prétendait jouait de la skull music mais ça c'est de plus en plus vu, à la fin : Clockcleaner joue du gothic rock. Avec un roc comme dans rock'n'roll, du gothique - attention, adjectifs galvaudés - aussi lynchien qu'un restoroute la nuit, flegmatiquement dangereux, mortellement calme et austèrement laid-back, du "House of the Rising" Sun pour révérends bizarres ("Something's on Her Mind", nom de dieu !), du putain de gothique avec des couilles.
So long, Rince-horloge.

5 commentaires:

gulo gulo a dit…

eh merde : j'ai oublié Lee Van Cleef et Robert Loggia au casting

raven a dit…

enfer et damnation, je vais donc devoir redonner sa chance à ce groupe ! celui avec les têtes sous cellophane ne m'avait pas emballé + que ça (du stooges musclé vaguement goth, sans plus, dans mon souvenir)

Le Moignon a dit…

C't'un ep ?

gulo gulo a dit…

oui ; lee van cleef joue le rôle de ian curtis, précise-je

Raven a dit…

dites-lui de se taire, par pitié (de toute façon c'est trop tard, déjà acheté sans écoute préalable, maudite soit ma faiblesse gothique)