samedi 22 janvier 2011

Hop hop

Vous l'avez peut-être oublié, lui n'a pas oublié qu'il est ici chez lui comme sur ses terres.



Baby dee : Safe inside the day

Si Tim Burton (celui d'Edward aux mains d'argent) décidait de de prendre un verre avec le chat obèse d'Alice au pays des Merveilles (le dessin animé, pas celui de Tim Burton), ils iraient probablement dans le noir cabaret de Baby Dee. Ils prendraient probablement tous deux un coup d'absinthe, se taperaient des bonnes grosses bouffées d'opium et s'éclateraient la gueule par terre en écoutant les chansons sadiques de l'hôte de la soirée. Ensuite ils pleureraient ensemble à l'écoute de mélodies atrocement mièvres avant de se relever péniblement et de ramper vers le bar, au pied duquel ils s'effondreraient définitivement. Et pour finir, Baby Dee se marrerait, se resservirait un coup avant de se remettre au piano et de relancer la musique, un coup riant, un coup sanglotant, toujours chevrotant. Safe inside the day a trop de bons côtés et de moins bons pour les passer en revue, sachez simplement que dans le genre ambiance décatie et déclinante mais néanmoins sophistiquée, ce truc se pose là


Slawomir

Aucun commentaire: