samedi 1 janvier 2011

La dernière goutte est toujours pour le calfouette

Parce que comme chaque année, on aime pas les compètes et qu'ici y a toujours un rataillon de gigot pour les recalés. Vous les méritez pas, vous qui n'avez même pas joué à mon jeu, mais les voici, la truffe luisante, l'œil implorant, le jarret nerveux. Ils auraient très bien pu être à table la semaine passée, un imprévu les aura retenus. On leur en veut pas.


Aucun commentaire: