jeudi 3 février 2011

Deicide : To Hell with God


Oui, encore du metal. Parce qu'un Glen le vaut bien.
Celui-ci revient (enfin) à son meilleur niveau, celui de son second album, en employant peu ou prou la même recette : un thrash méchant chourrave à Slayer, vitaminé à infatigables moulinets de double-pédé et retapé à larges bolées d'anabolisants, auquel son flow, sentencieusement porc, d'ogre mangeur de chrétiens stéroïdé vient donner des airs de version negative beatdown de Full Blown Chaos ; sans oublier par-dessus d'effroyables solos sur qui seuls il y aurait matière pour un paragraphe : pompiers, vieillots, rutilamment mélodiques, tout autant que plats et expéditifs, tout en durant intolérablement longtemps, l'infâme Santolla s'est surpassé, c'est laid comme Carcass qui jouerait du Judas.
Enfin, tout ça c'est pour les passionnés de mécanique et on s'en fiche : ce qui compte, c'est que le résultat de toute cette insanité est LA bande-son qu'il fallait pour les rêveries centurionnes d'Alex DeLarge.

8 commentaires:

Raven a dit…

"...rêveries centurionnes d'Alex DeLarge" c'est ce qu'on appelle une chute salvatrice

gulo gulo a dit…

pour du satanisme, c'est de circonstance

raph a dit…

patfait

Baptiste a dit…

Bonjour, juste un mot pour dire que je ne suis pas du tout d'accord avec votre point de vue. Je trouve l'album carrément excellent, au moins aussi bon que The Stench Of Redemption. Bien sûr, il faut adhérer à la direction musicale adoptée par le groupe depuis le départ des Hoffmann. Les solos que vous trouvez longuets et alambiqués, je les trouve bien plus intéressants que ceux des Hoffmann, justement. Attention, j'aime le Deicide d'avant aussi,qui a sorti des albums fondateurs du genre. Je trouve simplement que ce n'est plus le même groupe. Et je préfère le (re)nouveau Deicide.
Par ailleurs, je trouve le son remarquable, sans être le plus original du genre, certes. Mais le plus beau, c'est la qualité des compositions. Ils ont trouvé des mélodies entêtantes et originales, à côté desquelles demeurent quelques autres au caractère suranné, mais qui ne détonnent pas pour autant avec le reste du morceau tant celui-ci supporte bien la transitionne. Je pense par exemple au début d'Angels In Hell, tout à fait classique du genre trashouille que vous évoquez.

Merci de votre attention.

Baptiste

gulo gulo a dit…

je crois que vous ne comprenez pas très bien le français

Baptiste a dit…

A gulo gulo : A qui parlez-vous ?

gulo gulo a dit…

à vous, baptiste ; il est vrai que mon verbe est peu clair ; j'ai beaucoup aimé cet album, et je n'ai pas assez insité sur le fait que lesdits solos sont pour beaucoup dans la délicieuse ambiance romaine ; et j'aime le thrash, qui est, tout comme le death, la meilleure musique du monde chaque fois que j'en écoute

Baptiste a dit…

Au temps pour moi.