vendredi 4 mars 2011

Child Abuse : Cut and Run


Visage d’agneau, regard d’oiseau de proie
Faut pas bloquer, tu sais
Tu peux m’appeler Françoise
Tu sais, faut pas bloquer, tu sais

Arithmétiques bâillonnées
Course de poulets sans tête
Tu sais, faut pas bloquer, tu sais

Tu sais, faut pas bloquer
Tu sais, faut pas bloquer
Tu sais, faut pas bloquer
Et tu ne diras rien quand je te donnerai un coup de fouet ?
Faut pas bloquer, tu sais
Faut pas bloquer, tu sais
Faut pas bloquer, tu sais
Et tu ne diras rien quand je mettrai ma tête entre tes dents ?

Tu peux m’appeler Françoise

5 commentaires:

gulo gulo a dit…

tu me donnerais presqu'envie de réécouter ce disque plaisant qui a jamais réussi à m'emballer complètement

gulo gulo a dit…

(la pochette a un chouette côté Wolf Eyes)

Veni Vidi Peni a dit…

Vu récemment (dans l’équivalent d’une MJC…) : très bonne surprise et vrai présence scénique. Duo basse/batterie en béton armé (Lionel Messi spasmophile / lymphatique déconcertant de facilité). Devant, Luke Calzonetti gueule et balançe ses séquences de jeu video bugé (oui, Luke Calzonetti, moitié chevalier Jedi, moitié mini-pizza, c’est vraiment son nom).

gulo gulo a dit…

ah ça, live, y a un report sur nextclues, ç'a l'air de ratiboiser

gulo gulo a dit…

Et donc en fait, ce disque est terrifiant.