samedi 19 mars 2011

Die Kreuzen : Die Kreuzen


Envoyage de hardcore-punk genre l'égarement quantique entre Voivod et The Accüsed, mais couvert de germes entre les dents pourrisantes, pas de bière (y'a pas le temps), mais une espèce d'intelligence cachée un peu comme on la soupçonne sur les albums de Neurosis période pan-pan cucul : c'est-à-dire la patte féline d'un Joy Division qui aurait choppé le mauvais cachet. La pochette parle bien mieux que je ne saurais le saurais le faire, en même temps : un bien beau cauchemar dont l'intérêt est relevé par une imparable salve de bouffées délirantes : j'en vois qui rigolent ?

1 commentaire:

gulo gulo a dit…

carrément bon