mardi 15 mars 2011

Verdun, Electric Wizard, 14/3/11, Secret Place, Saint Jean de Védas


Verdun : ne partait pas gagnant vu que, un, je ne savais pas qu'il y avait quatre groupes et pensais avoir réussi à snober toutes les premières parties (V13, brrr), deux, ils commencent à jouer tu crois à un morceau factice des roadies d'El Wiz, check-check, trois, je reconnais deux des zicos, l'un pour me servir des verres au Mojo, l'autre pour servir de collègue à mon tatoueur ici, qui d'ailleurs était là (ça suit toujours, les lourds ?) ; et pourtant, ils m'ont eu comme il faut ; total EW-worship certes, mais avec la fameuse petite touche bien à eux, faite en l'occurence d'une subtile couleur Neuroramesses, et surtout d'un bon gros musc space-opera made in Superjudge, un putain de caractère du genre de celui qu'ont Eibon, que j'en eusse acheté le disque s'ils en avaient eu un. Pas mal, pour un trosième concert de leur carrière ...

El Wiz : comment vous dire ? trance doom-pop, cervicalement épique, à la limite du mélopunkement nihiliste, El Wiz c'est, pour la troisième fois et toujours contrairement à l'avis des connaisseurs et néanmoins amis de Slow End, la boucherie live, d'autant plus avec une paire de 8°6 et une autre de bières du démon pour attendrir l'extase, ce qui n'a pas empêché les jambes de frissonner tout le premier morceau durant, le doomster étant le toxicomane que l'on sait.

1 commentaire:

EyeLo a dit…

Un concert d'EW c'est toujours EuroDisney, ou HeroDisney, Slowend c'est des cons