lundi 11 avril 2011

Einstürzende Neubauten : Halber Mensch

Les conseils du Dr Fenouillet me revinrent, par bride, alors que je touillassais mon cappuccino pour le rendre homogène. "…la fissure…on ne sait pas comment votre affection va évoluer… aucun signe visible de complication pour l’instant… défaillance…soyez prévoyant…formulaire…" Je reçus la carte par pli recommandé trois mois plus tard. Plastifiée, fond gris, une photo tête-droite-face-à-l'objectif, un "50%" oblique tamponné en gras et une date de délivrance : le 12 janvier 2015. Ensuite, tout s’enchaîna rapidement. Cela commença par cette douzaine d’œufs dont la boite, une fois ouverte, n’en contenait que six. Les emplacements vides dessinant un signal triangulaire d’oscilloscope. Puis ce fut le paquet de cigarettes rempli de mégots, puis le plein d’essence à moitié vide, puis la paire de chaussettes dépareillée… ma vie quotidienne devint pénible. Tout bascula un soir. Au cours d’un rapport sexuel mon pénis se raccourcit brutalement de moitié tandis que le sein que j’étreignais s’effondra et perdit tout relief. Un cri me fit écho. Mes tentatives d’explications se perdirent dans le vide. Des larmes se mirent à jaillir. Des mots fusèrent, qui semblaient s’adresser à un autre. Enfin, une porte claqua. La tristesse laissa peu à peu la place à un fourmillement de stimuli sans réponses, désespoir muet, tétanisé, sans objet ni réaction. Le sommeil cueillit une statue de sel mais je me réveillais l’esprit guidé par une clarté nouvelle. Je rendis visite au Dr Fenouillet à son domicile et lui soutira toute l’histoire. Avant de le réduire à 0%, de manière assez sale. Il ne nia rien. Rien des techniques de délivrance. Rien des centres de stockage. Rien des procédures de ré-assemblage. Rien des greffes numériques. Rien des communautés d’êtres neufs. Rien non plus des restes, des rebuts, des moitiés d’hommes. Dernière goutte de café-lait-sucre, je pars récupérer ce que l’on m’a enlevé. J’ai pris deux billets d’avion.

3 commentaires:

gulo gulo a dit…

hahahahahahahahaha

Liria a dit…

Il a vraiment ri (j'étais là)

Veni Vidi Peni a dit…

Homme qui rit, à moitié dans ton lit. À moitié seulement… fais gaffe Liria, le mal est peut-être déjà en lui…